Emma

Emma

Journaliste

24 Juin 2024 à 09:06

Temps de lecture : 2 minutes
Benjamin Netanyahu annonce la fin des combats intenses à Rafah, mais pas de la guerre

Les Faits

🇮🇱 Intensité des Combats à Rafah : les combats intenses menés par l'armée israélienne contre le Hamas à Rafah sont "sur le point de se terminer", selon Benjamin Netanyahu.
🚫 La Guerre Continue : Netanyahu a précisé que la fin des combats à Rafah ne signifie pas la fin de la guerre contre le Hamas.
🔄 Redéploiement des Forces : Après la fin de cette phase intense, certaines forces israéliennes seront redéployées vers le nord, principalement à des fins défensives.
🏠 Retour des Habitants Déplacés : Ce redéploiement permettra également de ramener les habitants déplacés chez eux.
🎯 Objectifs de Guerre : Netanyahu a affirmé que l'objectif principal reste de récupérer les otages et de déraciner le régime du Hamas à Gaza, refusant tout accord "partiel".

L’Opinion

Rafah, cette ville du sud de la bande de Gaza, est devenue le symbole de la violence et de la souffrance. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a annoncé que les combats intenses à Rafah étaient « sur le point de se terminer ». Pourtant, cet apaisement apparent ne signifie pas la fin de la guerre. La déclaration de Netanyahu lors d’une interview sur Channel 14 a marqué un tournant dans cette guerre qui déchire Gaza depuis le 7 octobre.

Le Nord, Nouveau Front de la Guerre ?

Après la fin des hostilités à Rafah, Netanyahu prévoit de redéployer certaines forces vers le nord de Gaza. Derrière cette manœuvre militaire se cache une réalité plus sombre : la guerre ne s’arrête pas. Elle se déplace. Netanyahu est clair : « L’objectif est de récupérer les otages et de déraciner le régime du Hamas à Gaza ». Une déclaration qui résonne comme un coup de tonnerre dans un ciel déjà bien chargé.

Retour à la Maison ou Piège à Ciel Ouvert ?

Et que dire des habitants déplacés ? Netanyahu promet leur retour chez eux, mais quel « chez eux » ? Gaza est en ruines, les maisons, les infrastructures, tout est à reconstruire. Cette promesse de retour semble plus utopique que jamais dans un contexte où chaque pierre, chaque rue, chaque coin de Gaza porte les stigmates de la guerre.

Netanyahu, le Stratège Inflexible

Netanyahu rejette tout accord « partiel ». Une position tranchée, sans compromis, qui en dit long sur ses ambitions et sa vision de cette guerre. Pour lui, il ne s’agit pas seulement de récupérer des otages mais de déraciner totalement le Hamas, une tâche herculéenne dans une région où chaque conflit laisse des cicatrices profondes et durables.

Une Fin en Trompe-l’œil

Les combats à Rafah touchent peut-être à leur fin, mais ne nous leurrons pas. La guerre, elle, est loin d’être terminée. Gaza continue de saigner, de souffrir, de se battre pour chaque souffle de vie. Netanyahu joue une partie d’échecs mortelle où chaque mouvement est calculé, chaque stratégie est impitoyable. Cette guerre, ce n’est pas seulement une question de territoire, c’est une question de survie, d’identité, de futur pour des millions de personnes.

En tant que jeune de cette génération, je refuse de voir cette tragédie comme une simple ligne dans les journaux. Chaque bombe, chaque tir, chaque vie perdue est un cri d’alarme. Nous devons nous lever, nous exprimer et refuser cette normalisation de la violence. Nous avons le pouvoir de changer les choses, d’exiger la paix, et de refuser de laisser l’histoire se répéter encore et encore.