Emma

Emma

Journaliste

11 Juin 2024 à 08:06

Temps de lecture : 3 minutes
Moby : Le chevalier vegan qui monte sur le ring pour les animaux

Les Faits

🎤 Engagement pour la cause animale : Moby, star de l’électro, intensifie son soutien à la cause animale, déclarant que "défendre les animaux, c’est mon boulot maintenant."
🎶 Tournée européenne : Moby annonce une tournée en Europe à l'automne 2024 pour célébrer les 25 ans de son album "Play", avec les bénéfices reversés à des organisations animales.
🐾 Tatouages militants : Moby porte des tatouages "Animal Rights" sur ses bras et "Vegan for life" sur son cou, symbolisant son engagement de longue date pour les droits des animaux.
💼 Lobbying stratégique : Moby agit de manière stratégique pour défendre la cause animale, y compris en faisant du lobbying à Washington malgré sa réticence personnelle.
⚖️ Critique des politiciens : Il critique l'attitude de Joe Biden et Donald Trump envers les animaux, qualifiant Trump de "sociopathe" et accusant Biden de craindre les conséquences électorales de son soutien au véganisme.

L’Opinion

Un Combattant pour la Cause Animale

Moby, ce n’est pas juste le mec qui a fait « Play » et vendu plus de 12 millions d’exemplaires de cet album. C’est aussi un véritable chevalier des temps modernes pour la cause animale. Vous avez peut-être vu son énorme tatouage « Animal Rights » sur son bras ou « Vegan for life » dans son cou. Oui, le gars ne fait pas les choses à moitié. Et franchement, c’est rafraîchissant de voir une célébrité utiliser sa notoriété pour quelque chose d’utile, plutôt que de juste poster des photos de leurs chiens sur Instagram.

En 1996, bien avant que le véganisme devienne à la mode, Moby sortait déjà un album intitulé « Animal Rights ». Ce n’était pas juste un coup de pub; c’était une déclaration de guerre contre la cruauté animale. Aujourd’hui, à 58 ans, il continue de se battre avec la même ferveur, prouvant que son engagement n’est pas une phase passagère, mais une mission de vie.

Une Tournée pour les Animaux

Et voilà la grande nouvelle : Moby remontera sur scène en Europe à l’automne 2024 pour fêter les 25 ans de « Play ». Et devinez quoi ? Tous les bénéfices de sa tournée iront aux organisations défendant les droits des animaux. Oui, vous avez bien entendu. Pas un centime dans sa poche. Juste pour les animaux. C’est là que vous réalisez que Moby n’est pas juste un musicien, mais un véritable activiste.

Cette tournée, la première depuis plus de dix ans, passera par des villes comme Paris, Londres, et Berlin. Et le mieux dans tout ça ? Il promet de jouer les classiques comme « Porcelain » et « Natural Blues ». Parce que, soyons honnêtes, c’est ce qu’on veut entendre. Il l’a bien dit : « Je veux donner aux gens ce qu’ils veulent entendre, sinon ce serait égoïste. » Et pour une fois, un artiste qui pense à son public avant son ego, ça mérite des applaudissements.

Un Activiste Stratégique

Moby n’est pas qu’un tatouage ambulant et un concert de charité. Il est aussi un stratège. Il sait où frapper pour faire mal et il n’hésite pas à aller à Washington pour faire du lobbying. Il déteste ça, mais il y va quand même. Parce que c’est là que ça se passe. « Je n’aime pas aller à Washington, mais je m’y rends quelques fois pour faire du lobbying auprès de l’administration américaine », dit-il.

Il n’a pas peur de critiquer les grands de ce monde. Biden ? « Bien intentionné mais prudent. » Trump ? « Un sociopathe narcissique qui hait les animaux. » C’est ce genre de franchise qui manque cruellement dans notre société actuelle, où chaque mot est pesé, filtré, politiquement correct. Moby, lui, balance les vérités comme elles viennent. Et ça fait du bien.

Un Héritage de Compassion

Moby a grandi entouré d’humains chaotiques, apprenant très tôt à ne pas leur faire confiance. Pour lui, les animaux sont purs. Ils ne cachent rien, ne trahissent pas. Et cette conviction, il la porte en lui depuis 37 ans de véganisme. « Les animaux ne sont pas irrationnels : s’ils sont en colère, c’est pour une raison, contrairement aux humains », dit-il. Ce genre de sagesse, c’est ce qui fait de Moby non seulement un artiste à part, mais aussi un être humain exceptionnel.

En fin de compte, Moby nous montre qu’il est possible d’utiliser sa notoriété pour quelque chose de plus grand que soi. Qu’il est possible de vivre en accord avec ses convictions, de se battre pour ce en quoi on croit, même si le chemin est ardu. Et c’est cette passion, cette détermination, qui nous inspire à faire de même dans nos propres vies. Parce que, soyons réalistes, si un musicien peut consacrer sa carrière à sauver des animaux, qu’est-ce qui nous empêche de faire notre part ?