Emma

Emma

Journaliste

24 Juin 2024 à 07:06

Temps de lecture : 2 minutes
Mathieu Kassovitz : Entre provocation et clarification

Les Faits

🗣️ Clarification des propos sur le RN Mathieu Kassovitz a clarifié ses propos après une interview ambiguë, expliquant qu'il ne soutient pas le Rassemblement national mais voulait simplement provoquer une réflexion sur leurs effets.
📱 Réaction sur les réseaux sociaux Il a utilisé Instagram pour adresser un message à ceux qui l'ont mal compris, les qualifiant de "connards" et précisant son opposition aux "fachos".
🗳️ Position politique affirmée Kassovitz a réaffirmé qu'il voterait à gauche et soutiendrait les manifestations contre le RN, mettant fin aux spéculations sur un possible ralliement.
🎬 Historique de polémiques L'article rappelle que ce n'est pas la première fois que Kassovitz crée la polémique avec ses déclarations politiques, souvent critiquées pour leur virulence.
📅 Contexte et incidents passés Les déclarations controversées de Kassovitz incluent des insultes contre des personnalités politiques et des propos complotistes, illustrant sa tendance à des sorties médiatiques fracassantes.

L’Opinion

L’Acteur qui Secoue la Scène Politique

Mathieu Kassovitz, acteur et réalisateur bien connu pour ses rôles marquants et ses opinions tranchées, a encore une fois fait parler de lui. Lors d’une interview récente sur LCI, un extrait de 37 secondes a enflammé les réseaux sociaux. Ses propos ambigus sur le Rassemblement national (RN) ont été interprétés par certains comme un soutien au parti d’extrême droite. Et là, c’est le déluge : applaudissements d’un côté, condamnations de l’autre. Mais que voulait vraiment dire Kassovitz ?

Une Mise au Point Nécessaire

Le lendemain, Kassovitz a pris les rênes de son compte Instagram pour clarifier ses intentions. Dans un message destiné aux « connards » qui l’avaient mal compris, il a publié un extrait plus long de son interview. Ce qu’on y découvre est tout sauf un ralliement au RN. Kassovitz y qualifie les « fachos » de « clowns » et affirme clairement qu’il voterait à gauche s’il le faisait. Il exprime aussi son soutien aux manifestations contre le RN. Alors, où est l’ambiguïté ? Peut-être dans son style, direct et sans fard, qui laisse parfois place à l’interprétation.

Kassovitz, Provocateur en Série

Ce n’est pas la première fois que Mathieu Kassovitz déclenche une tempête médiatique avec ses déclarations. En 2017, il traitait Nicolas Dupont-Aignan de « trou du cul » pour son alliance avec Marine Le Pen. En 2012, il qualifiait la France de « pays de collabos néo-fachiste » suite à la qualification de Nicolas Sarkozy pour le second tour. Et il y a aussi ses théories complotistes sur le 11 septembre, sans oublier ses critiques acerbes contre le cinéma français. Kassovitz ne mâche jamais ses mots, et c’est peut-être ce qui le rend si difficile à suivre pour certains.

Entre Engagement et Provocation

Quand Kassovitz affirme que le RN est « peut-être une expérience à essayer », ce n’est pas une invitation à voter pour eux, mais une curiosité presque académique de voir comment les Français réagiraient. Ce genre de déclaration est typique de lui : provocatrice, dérangeante, mais jamais dénuée de réflexion. C’est un peu comme un film de Lars von Trier : ça secoue, ça dérange, mais ça fait réfléchir.