Emma

Emma

Journaliste

5 Avr 2024 à 08:04

Temps de lecture : 2 minutes
Nouveau bassin « Le Miroir » à Rome : Une réflexion moderne

Les Faits

🏛 Inauguration du Bassin "Le Miroir" aux Thermes de Caracalla Un nouveau bassin aquatique, surnommé "Lo Specchio" ("Le Miroir"), a été inauguré, offrant une perspective moderne sur les vestiges antiques des thermes de Caracalla à Rome.
🌊 Un Jeu d'Eau et de Lumière Modernise le Site Antique Le bassin est équipé de jets d'eau et de projecteurs pour créer des jeux d'eau et de lumière, marquant le début d'un parcours de modernisation du site.
📏 Dimensions Impressionnantes du Bassin "Le Miroir" mesure 42 mètres de long et 32 de large, reflétant les imposants vestiges des thermes construits en 216.
🎭 Une Ouverture Culturelle Vers la Ville Daniela Porro, responsable des sites culturels de Rome, voit dans cette installation une ouverture à la ville et un moyen de promouvoir la culture et l'art.
🗓 Accessibilité Publique et Spectacle de Ballet Après une présentation à la presse, "Le Miroir" sera ouvert au public à partir du 13 avril, avec un spectacle de ballet pour célébrer cette nouvelle installation.

L’Opinion

Dans le coeur palpitant de Rome, là où chaque pierre murmure des récits d’empereurs et de gladiateurs, une nouvelle merveille a pris racine. Au pied de l’Aventin, un spectacle aquatique, baptisé « Le Miroir », offre désormais une fenêtre inédite sur le passé.

Un Miroir sur l’Histoire

Imaginez-vous déambuler dans les ruines des thermes de Caracalla, ce chef-d’œuvre architectural qui a vu le jour en 216, témoignant du génie romain en matière de bains publics, de sport et de culture. Et là, au détour d’un chemin, une surface d’eau vaste et tranquille vous capture dans son miroir. « Lo Specchio » (« Le Miroir »), mesure 42 mètres de long pour 32 de large, reflétant les vestiges avec une précision à couper le souffle.

Une Symbiose entre l’Ancien et le Moderne

Ce n’est pas juste un bassin. C’est une déclaration, un hymne à la beauté qui lie l’ancien au moderne. Daniela Porro, éminence grise des sites culturels romains, voit en ce miroir d’eau une promesse de rénovation et d’ouverture. Mais c’est plus que ça. C’est une opération d’architecture moderne qui embrasse son ancêtre de pierre, réaffirmant les thermes de Caracalla comme un pilier de la culture et de l’art.

L’Art en Mouvement

Le spectacle ne s’arrête pas à la réflexion des ruines. Une vingtaine de jets et projecteurs animent ce bassin peu profond, orchestrant un ballet aquatique de jeux d’eau et de lumière. Et pour couronner le tout, dès le 13 avril, un spectacle de ballet viendra inaugurer cet espace devant le public, mêlant la grâce des danseurs à celle des reflets.

Un Testament de Durabilité

Les thermes de Caracalla ne sont pas seulement un monument à la grandeur de Rome. Ils sont un testament à l’idée que la beauté, l’ingéniosité, et l’utilité peuvent traverser les siècles. En y ajoutant « Le Miroir », Rome montre à nouveau sa capacité à innover tout en respectant son héritage.

Dans une époque où le moderne semble souvent en conflit avec l’ancien, où l’on débat de la durabilité de nos créations, Rome jette un pont sur les âges. « Le Miroir » n’est pas qu’une prouesse technique ou une attraction touristique. C’est un symbole. Un symbole que même dans notre quête effrénée du progrès, nous pouvons préserver et honorer ce qui nous a été légué.

Alors, à vous, jeunes âmes modernes, quand vous visiterez Rome, prenez un moment pour vous arrêter au bord de « Le Miroir ». Laissez le reflet des thermes de Caracalla vous transporter à travers les âges, et souvenez-vous que nous sommes les gardiens du passé, autant que les bâtisseurs de l’avenir. Et dans ce miroir, peut-être verrez-vous non seulement l’histoire de Rome, mais aussi un reflet de notre propre époque, dansant ensemble dans une harmonie éternelle.